Une balade à vélo peu ordinaire

Alors que nous sommes toujours à notre petite maisonnette située aux Adrets, sur la côte d’azur, Ophélie et moi partons en vélo à l’aventure aux abords du lac St-Cassien. Nous nous promenions paisiblement, admiratives et contemplatives quand soudain nous apercevons un crocodile en plein milieu du lac qui avance dans notre direction. À la fois fébriles et curieuses, nous observons la bête comme de vraies exploratrices… Elle avance droit sur nous et nous sommes effrayées à l’idée de nous faire dévorer par ce monstre affamé. Nous nous enfuyons et l’observons derrière les buissons, ses gros yeux ronds nous cherchent en vain et nous sommes sauvées, nous pouvons quitter les lieux sans danger.

Nous poursuivons notre balade et entendons un aigle qui plane au-dessus de nos têtes, plus tard, une famille de canards nous interpellent et lorsque nous nous approchons d’eux ils s’enfuient à tire d’ailes. Ophélie encore ébranlée et impressionnée par le crocodile me demande de retourner l’observer. Qu’elle est courageuse ma fille ! Elle a l’âme des grands explorateurs et ne reculant devant rien, nous approchons du rivage. Nous apercevons sur le sol sablonneux des traces de pas, nous déduisons que ce sont celles d’un homme qui chausse du 43. Étrange … Les traces ne reviennent pas … Elles ne vont que vers le lac et s’arrêtent net à l’endroit même où nous avions aperçu plus tôt le crocodile. Il est facile de tirer une conclusion puisque nous n’apercevons pas âme qui vive. Le crocodile repus doit dormir à l’ombre, non loin de là. Nous retournons sur la pointe de nos roues raconter cette incroyable aventure aux membres perplexes et crédules de notre famille.

Et vous, nous croyez-vous ?

One Reply to “Une balade à vélo peu ordinaire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *