Tenerife : visite d’une île, d’une ville

Le port est en pleine construction, des douches dans un conteneur, les plus inconfortables de tout le voyage, une future plaza en plein chantier, des grues, des camions, un stationnement, un décor qui peut rebuter au premier abord. Pourtant nous apprécierons cette escale, parce que la ville est jolie, accessible et bien pratique.

dabord-les-copains11.jpg

Parce que l’ambiance y est agréable, que nous pourrons trouver à bon prix toutes les commodités avant notre grande traversée, que les environs offrent des paysages spectaculaires à couper le souffle, qu’on s’y sent en sécurité et que les gens y sont très sympathiques.

dabord-les-copains8.jpg

Nous louons une voiture pour trois jours, la première journée étant consacrée presqu’entièrement à la complétion de l’avitaillement. Nous longerons la côte ouest et y découvrirons une jolie plage de sable noire, une petite baie très sauvage où les rouleaux viennent se fracasser le long de la plage avec grand bruit. La deuxième journée, nous commençons par chercher notre chemin, les routes sont mal indiquées, sans panneaux indicatifs nous devons deviner à force de grands détours le chemin à prendre puis nous trouvons la route qui mène au Teide, ce volcan célèbre puisqu’il culmine à plus de 3 700 mètres et se trouve ainsi à être le plus haut sommet d’Espagne. Malheureusement, nos calculs de temps et d’essence ne nous permettent pas de se rendre jusqu’au bout et nous rebroussons chemin à mi-parcours pour aller cueillir notre copain Dominique à l’aéroport. Les routes sinueuses dans la montagne colorée nous offre de très beaux paysages en guise de consolation.
Ce sera donc le troisième jour que nous visiterons ce sommet, que nous irons jusqu’au bout voir ce que tous décrivent avec tant d’enthousiasme.

dabord-les-copains5.jpg

La route débutent par les eucalyptus, ces arbres si majestueux et si odorants, puis viennent les forêts de pins et les nuages commencent à s’épaissir et nous voilent momentanément la vue. Du frimas sur les arbustes rabougris nous indiquent que nous avons atteint un plateau supérieur, des plaques de glace au sol, des cristaux de neige excitent les filles qui se remémorent le Canada avec grand joie. Elles veulent aller jouer dehors mais dès que la porte de la voiture s’ouvre, elles y renoncent illico. Il fait un froid glacial, et le vent qui souffle n’invite pas à déambuler dans les champs… On se les gèle, peu habitués maintenant à cette froidure nordique.dabord-les-copains4.jpg
Un spectacle de couleurs et de textures s’offre à nous, nous restons bien au chaud dans la voiture et ne sortons que pour prendre quelques clichés de cette merveilleuse nature.

dabord-les-copains3.jpg dabord-les-copains6.jpg

Le volcan règne en roi et maître, il est grandiose. Nous redescendons par les routes sinueuses et arrivons dans un petit village où les rayons du soleil arrivent à nous réchauffer le temps de se rassasier sur une terrasse.

3 Replies to “Tenerife : visite d’une île, d’une ville”

  1. Vous aurez fait le plein de volcans durant ce voyage!
    Merci pour les photos qui nous mettent vraiment dans une capsule voyage pour quelques instants. On vous suit et on aime ça.

    Profitez amis….

    Bon voyage et Bonne Année

  2. bonjour les navigateurs
    super les photos et aussi le texte, je crois que les deux vont de pair, un ne vas pas sans l’autre.

    J’avais suivit le voyage du Baltazar, l’année dernière et cette année je vais partir en voyage virtuelle avec votre famille.La facon que les textes sont rédiger, c’est simple et facile a interprèter.

    je vous souhaite un super de bon voyage et profitez-en a plein

    Nous souhaitons que l’année qui débute vous apporte du succès dans votre voyage et que vos coeurs soient remplie d’amour et de paix.

    Bon vent bonne voile

    Elvine et Jean Jacques
    jjhetu(a)hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *