Notre parcours depuis les Saintes-Maries…

  • Nous avons longé la côte bleue en s’arrêtant pour 4 nuits à Sausset-les-Pins, charmant petit port de pêche où nous avons fait l’agréable rencontre d’une fleuriste qui aime autant les enfants que les fleurs qui ornent sa jolie boutique « Une pensée à l’envers ». Elle a remis gracieusement une fleur à chacune, celles-ci, en parfait état décorent toujours la table du carré ! IMG_0973Web.jpg
  • Nous avons fait une incontournable escale de deux jours à Marseille, cette visite restera un moment fort de notre voyage et fait déjà l’objet d’un article à part entière. Une exposition sur les têtes réduites a retenu notre attention et nous a beaucoup impressionnés.
  • Nous avons pris des vacances de deux jours dans les calanques, à Port-Miou plus précisément. Au pied des falaises blanches, dans une longue crique étroite qui fleure bon la pinède, c’est très certainement le plus beau mouillage que nous avons fait. L’école sur le pont favorisait la rétention des nouveaux apprentissages. Comme quoi rigueur peut rimer avec bonheur !
  • plageportpin.jpg
  • Nous avons passé une journée à Cassis, ce jour-là on fêtait le 70e anniversaire de l’AOC des vins de cassis. Nous avons pu profiter de cette ville animée où l’activité se déroule surtout autour du magnifique port. Le temps de faire l’avitaillement, de déguster notre meilleur repas au resto « La table du boucher », service sympathique avec la meilleure soupe de poisson de toute la région et on retourne à notre bateau en dinghy .
  • Nous sommes restés à l’île des Embiez 4 jours et avons visité un minuscule musée océanographique. Nous avons pu humer à satiété les parfums floraux de l’île. Un filet de pêche à la main, Ophélie a réussi à attraper quelques petits poissons argentés. Faire le tour de l’île me prend environ 45 minutes, j’ai le souffle coupé par la vue et l’effort. Je suis seule et je m’exprime fortement et audiblement (un autre mot spontanément inventé, après le Petit Robert, il y aura bientôt la grande Robert !) mes quelques interjections sonores résonnent peut-être encore !

ovnicalanque.jpg

pecheembiez.jpg

  • Nous avons mouillé devant la presqu’île de Giens à la plage de la Badine 2 jours, pendant que le mistral soufflait ses rafales. C’est le refuge par excellence pour éviter de se faire trop brasser par les vents du nord-ouest. Arrêt obligatoire au parc et à la plage, histoire de comparer avec les autres que nous avons déjà visités !
  • Bref saut d’une journée à Porquerolles, pour pouvoir mouiller devant cette île paradisiaque et avoir des mésaventures intéressantes à raconter. Cette escale fera aussi l’objet d’un article à part entière. À suivre…
  • Hyères c’était le lendemain !
  • Maintenant c’est le Lavandou pour se reposer un point c’est tout…

3 Replies to “Notre parcours depuis les Saintes-Maries…”

  1. Allo,

    est-ce toujours Martine qui écrit? Y’a-t-il moyen de le savoir? Il me semble que, entendre le son de vos voix tout en vous lisant, peut faire la différence entre un jeu de mots réussi ou rater, qu’en pensez-vous?

  2. WOWWWWWW! Quels paysages paradisiaques! Les photos sont superbes et me donnent le goût d’aller visiter ces magnifiques coins de pays…merci de partager tous ces beaux moments avec nous!
    PS: je viens ENFIN de comprendre ce qu’est le fameux dinghy…………….pardonnez-moi mon ignorance totale en matière de bateaux!!!!!

  3. Il y a un paquet de niaiseries qui me passe dans la tête qu’en je pense au mot « dinghy », mais, comme de jeunes yeux peuvent lire ceci…;-)

    Je vous embrasse tous

    Mario xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *