Moment tranquille

8 septembre

La mer est calme, le ciel est d’une belle teinte rosée et embrasse tendrement l’eau. Ça sent bon le pin. Il y a comme un voile fin qui recouvre la montagne et lui donne des airs de Monet, les maisons blanches commencent à s’allumer une à une, on dirait des petites étoiles qui attendent sans bouger que la nuit arrive enfin pour s’envoler. Je suis là, j’apprécie ce moment tranquille où le jour cède sa place. Je me laisse bercer et je réfléchis à mon demain, à notre avenir au moyen qui me permettra d’offrir aux miens plein d’autres moments comme ceux-ci.

L’étape méditerranéenne de notre grand voyage tire à sa fin, nous sommes au tiers de notre périple, l’heure du premier bilan arrive et une page est sur le point d’être tournée. La grande bleue nous a offert des moments inoubliables, elle s’est montrée généreuse de son histoire, de son soleil toujours fidèle au poste. Pas une seule fois, j’aurais aimé être ailleurs, le seul regret que je garderai c’est de ne pas avoir pu tout voir. Évidemment, les choix d’escales ou d’activités se font toujours au détriment de d’autres. Quelqu’un a déjà dit que choisir c’est renoncer. Je ne suis pas prête à assumer totalement cet adage, je ne peux m’empêcher de croire qu’il y aura une prochaine fois… Où je pourrai visiter la Tunisie, la Sicile et le Maroc que nous avons rayés de notre parcours faute de temps. Et puis tous ces pays qui bordent la Méditerranée et que nous avons choisis d’écarter de notre route cette fois-ci : la Grèce, la Croatie, l’Italie. Difficile de se concentrer sur ce qu’on voit, sur le moment présent plutôt que ce qu’il reste à voir et à venir…

Pourtant j’ai l’impression d’avoir progressé, d’avoir su apprécier, chaque parfum, chaque lumière, chaque caresse. J’ai pu sentir ma présence auprès de ceux que j’aime, toute entière, disponible et imparfaite. Prendre le temps d’expliquer, de comprendre, de pardonner, de m’émerveiller, de m’émouvoir, d’apprendre, d’essayer et de me reprendre. Mais je n’ai pas encore été au bout de ces grandes qualités. Je me console en me disant qu’il me reste encore du temps.

Cette étape fut celle des premières fois où le peu d’expérience est pallié par l’enthousiasme. J’aime bien les premières fois, on anticipe, on a un regard tout neuf qui s’imbibe plus facilement de souvenirs. On prépare chaque première fois comme si c’était un grand événement et le rituel est un événement en tant que tel… Notre premier bateau rien qu’à nous, notre première journée de navigation, notre premier départ, notre première traversée de nuit, notre premier anniversaire, notre premier poisson… La caméra sur le qui-vive, le livre de bord ponctué d’anecdotes et de sensations du moment, le champagne presque toujours au frais, les cérémonies improvisées mais longuement pensées. Il y a aussi les premières mésaventures qui, bien qu’elles soient moins souhaitées, s’ancrent solidement dans la boîte à souvenirs… Le premier accrochage, le premier bobo, le premier souci mécanique, la première panne d’essence…

Je suis fière d’avoir réalisé tant de choses en si peu de temps… Préparer chaque escale, chaque route, chaque repas, chaque leçon, faire l’institutrice, le professeur de natation, la cuisinière, la copine à la plage, l’âne chargé de provision, la guide touristique. Mais surtout je suis fière d’arriver à surmonter mes peurs, de sortir régulièrement de ma zone de confort, de devoir faire face à l’imprévu presque quotidiennement. Pour le moment, je constate qu’il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir, tant de choses à faire et à découvrir. J’aimerais m’impliquer davantage dans les manoeuvres, apprendre l’espagnol, bricoler avec les enfants, terminer d’écrire mes contes, maîtriser de nouveaux noeuds, faire des conserves, écrire plus souvent des cartes postales à ceux que j’aime…

One Reply to “Moment tranquille”

  1. Quelle belle leçon de vie tu nous donnes en nous faisant partager tes réflexions.
    Est-ce possible dans notre quotidien routinier de penser comme en voyage, chaque jour est une nouvelle aventure et chaque décision nous amène vers un avenir inconnu? C’est une belle gymnastique de l’esprit à adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *