Boa Vista Social Club

Boa Vista est une toute petite île, un oasis de sable en plein océan, un bout de Sahara échappé du continent africain.

boa-vista-1.jpg boa-vista-3.jpg

Dès notre arrivée, nous débarquons en annexe sur la plage juste devant un club de voile, Doumé connaît le proprio qui est français et nous introduit dans ce petit paradis qui allie sport de vent et farniente de plage.

boa-vista-8.jpg boa-vista-7.jpg

Nous adoptons de facto l’endroit qui nous fait penser à l’ambiance relaxe du resto de nos amis du El Zaziummm. Ce sera notre routine presque quotidienne pendant 11 jours, nous y rencontrerons Gaétan, Catherine et Héléna, une petite famille de français en vacances avec qui nous célébrerons le réveillon du nouvel an. Les filles s’amuseront à se faire tourbillonner dans les vagues, à batifoler dans le sable et à fabriquer toutes sortes de potions de sorcières. On se sent en vacances et on s’habitue vite à la douceur de vivre qui règne ici. Les hamacs, la bière fraîche, le souffle chaud du vent, et le doux clapotis des vagues y sont sûrement pour quelque chose. Cette escale fait l’unanimité dans la famille : on aime !

boa-vista-2.jpg boa-vista-9.jpg

Pour ce qui est du petit village, dépaysement garanti ! Les jeunes filles qui transportent sur leur tête, (pas plus plate que la nôtre par ailleurs) les seaux d’eau, de poissons et autres chaudronnées nous impressionnent beaucoup. L’équilibre précaire de leur fardeau ne semble pourtant pas les émouvoir et elles poursuivent leur chemin dignement la tête plus droite que des ballerines.

boa-vista-10.jpg

Il faut être perspicace ou très curieux pour découvrir les commerces du village… Il n’y a pas d’enseignes aux couleurs vives qui nous indiquent épiceries, cafés et autres restos. Nous devons presqu’entrer dans les maisons des gens pour nous rendre compte que ce que nous prenions de l’extérieur pour une cuisine est en fait un comptoir d’épicerie avec quelques produits de première consommation. Nous serons surpris par les prix exorbitants des denrées, presque trois fois ce que nous avons payé aux îles Canaries… Heureusement que nous avions prévu le coup et fait notre avitaillement en conséquence.

boa-vista-12.jpg

Les fêtes seront très différentes cette année… D’abord nous réveillonnons une première fois en compagnie de Doumé, Françoise et Manon. Nous dégustons avec eux un bloc de foie gras délicieux accompagné d’un vieux vin de Madère puis nous déballons quelques cadeaux offerts par nos chers amis et transportés par l’intermédiaire de nos convives. Toutes sortes de surprises qui nous réjouissent et qui contribuent à nous mettre dans l’ambiance du temps des fêtes. Avec nos cadeaux, nous confectionnons une guirlande de nougats et de chocolats.

boa-vista-14.jpg boa-vista11.jpg

Le 24 décembre, nos amis nous ont quittés aux petites heures, la petite cellule familiale se retrouve à réveillonner une deuxième fois, cette fois-ci dans l’intimité. Nous enfilons nos bonnets de Noël et dansons dans le cockpit, la musique à fond la caisse… Personne n’a osé nous dire que nous étions trop bruyants ! Le lendemain, les filles se réveillent tôt et constatent avec ravissement que le Père Noël a trouvé notre bateau.

boa-vista-6.jpg boa-vista-5.jpg

L’éloignement et le dépaysement ne nous empêchent pas de penser aux êtres qui nous sont chers. Nous en profitons pour leur souhaiter tous nos meilleurs voeux et leur dire que nous les aimons beaucoup.

One Reply to “Boa Vista Social Club”

  1. C’est le PARADIS, un jardin d’eden pour passer Noel. que de souvenirs engrangés pour passer l’hiver froid avec un coin chaud dans la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *