Bilan sarde

Nous sommes restés 2 semaines en Sardaigne et avons passé quelque temps dans les célèbres bouches de Bonifacio. Nous avons visité l’archipel de la Maddalena, plusieurs baies avec fond de plage au nord de l’île plus précisément à Reparata, Lishia et Colba puis quelques villes et villages sur la côte nord-ouest. Nous avons été surpris de constater que le tourisme est d’abord moins abondant qu’ailleurs et surtout italien. Pour la première fois depuis notre voyage, nous nous sentons vraiment à l’étranger, ici le dépaysement est garanti.

baie-reparata.jpg roche-sarde-web.jpg

bateau-baie-reparata.jpg

L’île est beaucoup plus grande que la Corse et semble moins peuplée. La côte ouest est très escarpée et est restée sauvage. Même si quelques complexes hôteliers au goût douteux ont réussi à s’installer ici, la majorité des endroits que nous avons visités ont su garder tout leur cachet. Il y a des tours disséminées un peu partout mais elles ne sont pas toutes génoises, elles sont aussi espagnoles… Honnêtement, nous ne saurons pas faire la différence.

arrivee-razzoli-web.jpg village-peche-stintino-web.jpg
Évidemment, nous avons profité des eaux chaudes et limpides pour faire trempette à moult reprises. Nous avons ressenti l’importance de la familia sur les plages que nous avons visitées, les vacances se prennent en famille avec oncles, tantes, cousins, cousines, grands-parents et tutti quanti …

roches-baie-reparata.jpg

porto-conte-web.jpg
Nous avons fait une escale à Stintino, un petit village de pêcheurs qui a gardé des traces de l’influence espagnole, on s’y sent même comme dans un vieux western spaghetti ! La ville est presque déserte, il y a une chaleur suffocante, les petites maisons basses sont garnies de galeries et nous croyons apercevoir le shérif derrière les portes-battantes en bois… Nous ferons une ballade en bus pour visiter les environs, pour la modique somme de 2 euros 10 pour toute la famille, nous bénéficierons des fenêtres ouvertes pour nous aérer un peu et profiter des effluves du maquis sarde…

stintino-web.jpg

zoe-stintino-web.jpg filles-stintino-web.jpgexplorer-maquis-sarde.jpg
Dernier arrêt avant notre traversée des Baléares : Alghero. La première grosse ville que nous visitons en Italie et on se régale de cette immersion, on fait le plein de victuailles savoureuses et peu onéreuses.

bouffe-sarde-web.jpg

La ville est vraiment très charmante mais nous n’avons pas été impressionnés par l’accueil des commerçants qui n’ont pas l’air d’apprécier la visite d’étrangers, peut-être que ce n’est qu’une impression ou simplement la chaleur qui les rend si peu conciliants…

mariage-alghero-web.jpg rue-stintino-web.jpg

tour-genoise-alghero-web.jpg

Il fait 37 degrés et ici on n’ajoute pas le facteur humidex !

apero-plage-coca.jpg

Quelques données d’intérêt public :

  • Les italiens sont très beaux, autant hommes que femmes et ça ne dépend même pas des goûts, c’est comme ça, c’est tout !
  • La Sardaigne (au nord et sur la côte ouest) est peu motorisée, les mouillages sont donc plus tranquilles et moins encombrés.
  • En Sardaigne on parle italien, c’est normal on est en Italie et malgré beaucoup d’efforts, on ne comprend rien.
  • Même si la bouffe est succulente, on peut aussi être malade… C’est ce qui est arrivé à Ophélie 2 heures après notre sortie du resto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *